Devises numériques sont actifs mais pas Devises

Devises numériques sont actifs mais pas Devises

Banque d'Israël a déclaré que les monnaies numériques comme Bitcoin sont plus un atout qu'une monnaie. Lors d'une réunion de la Commission des finances de la Knesset, Nadine Baudot-Trajtenberg, gouverneur adjoint de la banque d'Israël, déclaré:

“Bitcoin et monnaies numériques comparables ne sont pas une monnaie, et ne sont pas pris en considération comme une devise étrangère.”

Définir la banque du rôle d'Israël dans l'environnement de la monnaie numérique, elle a cité que les monnaies numériques doivent être considérés plutôt comme un atout économique et que Bitcoin ne correspond pas à la définition juridique de la monnaie de la banque centrale. Baudot-Trajtenberg a averti en outre que les organismes légitimes comme les banques centrales ou les gouvernements, et les commerçants ne subventionnent que Bitcoin et différentes devises numériques et les clients doivent être conscients des dangers, comme un niveau excessif de la volatilité qui pourrait provoquer une baisse inattendue de la valeur.

Banque d'Israël

toutefois, notant les dangers de conformité possibles pour les banques, elle a persisté à dire que la nature anonyme des monnaies numériques se traduit par la possibilité de leur utilisation dans le blanchiment d'argent et les crimes économiques. Banks, elle a mentionné, veulent prendre des mesures essentielles pour lutter contre les activités frauduleuses concernant les monnaies numériques.

La banque du département de supervision bancaire d'Israël a créé un groupe interne d'inspecter ces dangers, l'annonce suggère. toutefois, La technologie de la monnaie numérique pose des problèmes pour le gouvernement en matière de conception des politiques.

Nadine Baudot-Trajtenberg Saïd:

“Notre évaluation est qu'il ya un problème réel dans l'émission des suggestions de balayage du système en ce qui concerne le droit de manière à estimer, contrôle, et surveiller les dangers inhérents à cette activité.”

bitcoin

Le nouveau vient un mois après surveillance économique israélien, l'Autorité Israël, a mentionné qu'il cherche à interdire toute organisation qui a une participation principale dans l'achat et la vente de Bitcoin de la Bourse de Tel Aviv.

En derniers mois, quelques-unes des différentes banques centrales et les régulateurs économiques ont émis des avertissements parce que les dépenses de devises numériques ont atteint de nouveaux sommets historiques. Des pays tels que le Royaume-Uni, Inde, Russie et plus ont actuellement sonné l'alarme sur les dangers perçus de faire un investissement dans Bitcoin.

Auteur Avatar
par admin

Laissez un commentaire